Un drôle d’agneau

Donc c’est le printemps, vous l’aurez compris… et ce qui va avec, nouvelle herbe, journées plus longues, plus chaud et naissances!!

Voilà donc un peu plus d’un mois que les brebis ont donné naissance à des agneaux. Jusque là pas de soucis. Certaines en ont fait 2, des jumeaux.

Mon rôle dans cette histoire est seulement de regarder, de compter, de vérifier que tout se passe bien, et en cas de soucis de juger si j’appelle le véto (frais importants) ou de laisser faire la nature…

J’étais donc dans mon rôle quand un soir , avant une grosse pluie annoncée pour la nuit et toute la journée du lendemain, je suis allée au prés voir si tout allait bien, compter et vérifier l’eau. C’est alors que je vois un petit agneau niché au creux d’un buisson de gorce qui tremblait et ne disait rien. J’ai fait le tour, observé et compris que ce petit venait d’une paire de jumeau. Trop faible il ne pouvait pas se mettre debout et têter. La mère était occupée avec l’autre bien qu’elle semblait un peu désolée aussi de ne pas pouvoir faire grand chose pour celui ci. C’est là que ca bascule… dans ma tête je vois une croisée de chemin: première option je prends le petit et l’amène à la maison, ce qui veut dire biberon et peu de chance que la mère le récupère, deuxième option je laisse faire la nature et à coup sûr demain il est mort car la pluis annoncée ne laissera pas de chance à un petit qui ne peut pas se mettre à l’abris près de sa mère.

La pensée m’est venue de cet étrange notion de « savoir », un peu à la manière de la pomme d’Eve… Je savais que ce petit était là et pouvait selon ou mourir ou vivre. Si je l’avais trouvé mort le lendemain sans avoir su, pas de soucis, c’est « la nature ». Mais là je savais, ce qui change tout!! ce qui implique un choix et oblige à l’honnêteté.

J’ai pris le petit agneau dans mes bras et suis remontée vers la maison en sachant que c’était probablement terminé pour lui de têter sa mère. Et pour moi le début des biberons!

Bien sûr, quand les filles l’on vu, ca a été la facination, l’Amour je dirai.

Vite elle a été baptisée (oui c’est une agnelle): Miel, et du même coup le frère lointain Honey!

Donc Miel est arrivée dans notre petite vie ici à Brooklyn Valley. Biberons, caresses, soins divers, surtout câlins, attention, rires, inquiétudes alors qu’elle s’est retrouvée avec un énorme abcès à une patte.

Mais le plus impressionnant a été sa relation avec le chien Felix. Vite le chien à compris que ce n’était pas un casse croûte. Il a probablement un peu essayé, d’où peut être l’origine de son abcès…

Mais finalement rien de plus! Miel grandit avec le chien et du coup elle développe un comportement plus canin que caprin. Elle dort avec le chien, le suit partout, accourt quand une voiture arrive, aboit avec le chien, se tient comme le chien, réclame des câlins comme lui. L’autre jour elle jouait avec les os! Ce qui m’a carrément contrarié car je trouvait qu’elle ne broutait pas beaucoup. J’ai bien essayé de la mettre avec ses congénères, mais elle me suit partout, comme Félix et impossible de la bloquer dans le pré.

La situation est cocasse et tellement risible. Il nous reste à peine 3 semaines ici, on dira au revoir et probablement adieu à cette petite Miel! Mais en attendant quelle histoire rigolotte!!!DSCN4276 DSCN4434 DSCN4411 DSCN4388

le printemps à la ferme

DSCN4178DSCN4179 DSCN4284 DSCN4349 DSCN4360 DSCN4391 DSCN4396 DSCN4400 DSCN4412

 

Les moutons ne se décomposent pas!! Ils sont « auto tondeuses », leur laine tombe toute seule… c’est étrange. Il y en a unpeu partout dans le pré!

Oulala!!! Retard!

Bon, je viens de regarder la date du dernier article… 24 Juin! Bon là vraiment je suis en retard…

Que c’est il passé???

Christophe est venue pendant 6 semaines!!! On a bien profité pour faire rien de special, sinon être ensemble, profiter les uns des autres. Bien entendu il n’a pas buller dans une chaises longue, d’autant que le temps n’a pas été terrible. Il a fait quelques dizaines de stères de bois, terminé des petits travaux de ci de là, nettoyer des paddocks, et surtout la routine de la ferme. On a passé pas mal de temps sur les plans et les projets de notre maison… En fait on a fait les même choses que chez nous, mais à 20.000km… N’importe quoi!

 

Avec la ferme nous ne pouvons pas prendre plusieurs jours off. Alors nous restons dans le secteur. De toute façon c’est l’école… alors on peut pas trop bouger.

Nous avons passé l’hiver tranquilou. Les filles parlent de plus en plus anglais. Elles sont bien investies sur l’école, ont leur place dans leur classe, des copines, des copain. Les enseignants sont supers! Je pense que le départ de l’école sera douloureux!!

 

Nous avons fait une journée au ski, dans la petite station de Rainbow à 1h30 de l’école. Alors là y’a pas plus simple: la cabanne de location de matériel, un stand de vente de pass, un refuge où on peut mettre les affaires et manger, un café où on peut aussi pic niquer sans décos, sans chichis, et un magasin où même si tu as très  envie d’acheter un petit truc  c’est difficle! En fait c’est un magasin où tu n’achètes pas parce que tu as envie, mais parce que tu as besoin. Il y a des choses à vendre mais je ne sais même plus trop quoi, des affaires pour skier, mais des artciles dans des e,veloppes plastiques, absolument pas présentés, je pense que tu dois demander ce dont tu as besoin si jamais ils ont. Il fait super sombre donc tu vois rien. Il y a une entrée et une sortie, un comptoir en bois qui fait la longueur du magasin, soit environ 4 mètres, et des flyers sur la protection de l’environnement. Pour un peu on se croirait dans un magasin d’europe de l’est! Oui je crois que c’est à peut près la bonne comparaison!

Il faisait pas très beau en arrivant et carrément moche dès le début de l’après midi, le plus moche possible en sortie ski: la pluie! Visbilité 20 mètres donc parfait pour que les filles tournent juste sur les pistes devant le café où nous étions au chaud  moi et chirstophe . Mais cela ne les a pas empêché  de s’éclater. Elles ont skié jusqu’à la fermeture. Nous étions la dernière voiture sur le parking.Elles étaient trempées comme des soupes, autant à l’extéireur qu’à l’interieur, rouges, elles fumaient tellement elles avaient chaud, trop contentes! Chouette de les voir s’éclater malgré le peu d’atrait de la météo, et la monotonie des pistes.

 

Christophe est reparti. Nous avons repris la petite routine toutes les 3. Maintenant on regarde vers la fin du voyage et ca approche!

Pour la première fois les All blacks jouaient à Nelson pour un mach test contre l’Argentine. Alors nous y sommes allées!! C’étaient la première fois que nous assistions à un match. Pour avoir vécue 2 ans pas loin du parc des princes à Paris j’appréhendais un peu … Mais pas du tout, ambiance carrément familiale, plein d’enfants, de nanas (super supporter d’ailleurs!), des vieux! Un peu de bière quand même, mais pas de stress, pas d’agressivité, pas de tensions. Relax!

Nous avons vu la haka! Impressionant, surtout le public qui scande le tempo en tapant du pied sur les tribunes qui résonnent! C’était vraiment fort.

Et puis les rugbyman sont bien plus grands et balèses qu’à la télé. Les bestiaux!!! Ils font presque peur certains, il vaut mieux être copain avec eux. D’autant qu’ils courent! Parfois il courent , tu trouves que ca va vite, puis tout à coup ils font une accélaration supersonique,  et pas seulement sur 20 métres…

On était au 4ème rang juste derrière les barres. Du coup on a bien vu les essais! Les blacks ont gagné, normal… Même pas une surprise…

 

Je vais mettre des photos ce sera plus sympa que tout ce texte.

 

IMG_20180907_111052 IMG_20180907_111036 DSCN4057 IMG_20180907_110547

 

IMG_20180908_180057 IMG_20180908_183521 IMG_20180908_183538

DSCN3801 DSCN3810 DSCN3877 - Copie DSCN3917 DSCN3929 DSCN3940 DSCN3957 DSCN3975 DSCN3983 DSCN3997 DSCN4165 IMG_20180824_115931 IMG_20180901_111348 IMG_20180908_091154 IMG_20180913_185438

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Derrière la carte postale

En vivant ici sur une petite période , et assez intégréE surtout via l’école, cela me permet de mieux connaitre ce pays, de mieux comprendre aussi .

Je suis surprise  de ce que je découvre. comme partout rien n’est blanc ou noir , il y a des choses supers, et des choses complètement ahurissantes.

C’est un pays tellement magnifique, avec une nature exceptionnelle, si peu d’habitants, des gens vraiment gentils… trop peut être!

Mais que de  productions agricoles polluantes! et des travailleurs sans aucune protection, à croire qu’ils n’ont aucune information sur les produits qu’ils utilisent. Nous sommes dans une région de pommes et de kiwis. Ils spray avec les habitations, les écoles tout à côté. Ils font des épendages aériens…

Les moutons on été transformés en vaches! ce qui favorisent encore d’autres pollutions pour l’industrie du lait pour l’exportation vers la Chine notemment.

Il y a quasi pas de produits bio, principalement importés d’Australie.
Les gens ne se préoccupent pas de ca. Il y a plein de cas de cancers, de gens malades etc… mais  ils ne remettent pas en cause tous ces produits. J’ai même vu un reportage lors des news sur le glyphosate où les agriculteurs disaient que c’était un produit vert! qui ne pollue pas, qui est même bon pour l’environnement!!

Bref j’hallucine! Surtout face à des gens qui ne se mobilisent pas du tout parce que ici les gens ne font pas grève, ne manifestent pas, pensent que les choses vont s’arranger ou que juste c’est comme ca et qu’il faut accepter… alors on croit que c’est pas mauvais, c’est plus simple!

 

La NZ détient le triste reccord du 2ème pays au taux de suicide des jeunes le plus élévé. Incroyable! Il est vrai que juste en quelques mois, j’ai entendu plusieurs suicides de jeunes juste dans Motueka.

 

Bon c’est pas la sinistrose… je vois tout ca, mais notre expérience ici n’en est pas affectée. Le voyage c’est ca aussi, se rendre compte que c’est pas parfait ailleurs, et que chez nous c’est pas si mal que ca tout de même! Chez nous ca râle (peut être un peu trop), ca fait grève (peut être un peu trop), mais au moins ca se mobilise, ca discute, ca cherche, ca essais… en parti au moins!

 

 

Belles photos d’Elerinna

Quelques photos bien plus jolies que les miennes prises par Elerinna qui a passé quelques jours avec nous à la ferme avec son compagnon Clément.

Si vous voulez voir le travail de cette belle globe croqueuse photographe son site:

https://www.elerinna-heise.com/

 

Ils passeront nous voir à Viane… pourquoi pas faire une expo de ses oeuvres?

 

Kiwiland-ElerinnaHeise Kiwiland-ElerinnaHeise Kiwiland-ElerinnaHeise Kiwiland-ElerinnaHeise Kiwiland-ElerinnaHeise Kiwiland-ElerinnaHeise Kiwiland-ElerinnaHeise Kiwiland-ElerinnaHeise Kiwiland-ElerinnaHeise Kiwiland-ElerinnaHeise Kiwiland-ElerinnaHeise Kiwiland-ElerinnaHeise IMG_0404 Kiwiland-ElerinnaHeise Kiwiland-ElerinnaHeise Kiwiland-ElerinnaHeise Kiwiland-ElerinnaHeise

Birth

Une nouvelle rafraichissante!

Je crois que la nouvelle a fait un peu le tour du monde, mais le premier ministre NZ est une femme (c’est la chef du gouvernement!), et elle a donné naissance à son premier enfant le 21 Juin dernier (jolie date).

Et quand même, je trouve chouette que cette femme (super jolie, super sympa dit on, et probablement ultra intelligente…) a donné naissance à l’hopital public d’Aukland, dans une chambre normale, d’un service de mater normal!. Le papa a dormi deux nuits dans la chambre comme n’importe quel papa. Son message sur internet , simple et nature, félicitait le formidable travail des sages femmes.

Elle a 6 semaines de conger mater comme les autres mamans, et le papa sera père au foyer quand elle reprendra son boulot.

C’est chouette de voir comme il est possible d’être un premier ministre  et des rester  « normal » (je crois que la formule a déjà été utiliser par quelqu’un d’autre… qui??? je ne me souviens plus…est ce normal? ).

 

Allez , belle vie à cette petite !! Le monde a besoin de jolis êtres….

https://instagram.com/p/BkRrm87F8Cb/?utm_source=ig_embed

 

 

 

 

 

 

Quelques photos en vrac

A notre arrivée début Mai, fin de l’automne les récoltes étaient encore abondantes:

DSCN3722

Là on a: citrons; orange; poires, pommes, avocats, nachis,  fijoas, noix

Ca a été un beau cadeau d’arrivée!!

 

DSCN3728

Les chevrettes en ballade avec les enfants et le chien. Le nom des chevrettes: Bandit, Nell et Lily…

 

DSCN3747 DSCN3738

Les grandes que je traie et mes premiers fromages! Autant dire que manger du Pelardon en NZ c’est carrément du luxe!!! Du coup des fois on se croit en France… bien entendu je fais mon pain! sinon ca marche pas…

 

DSC_0479 DSC_0370 DSC_0420 DSCN3742

 

La vue depuis la maison et le jardin, ce sont surtout des photos de lever de soleil, après la traite. Tous les jours je me régale de ce paysage! C’est beau tout le temps!

DSC_0439 DSC_0437

Nell et sa copine Bella, les inséparables! et les jeux à l’école. C’est simple, Nell s’est transformée en singe, les ampoules à ses mains ne lui font même plus mal

DSC_0381  ses pieds au retour de l’école

 

Elle continue quand même la musique, mais on est loin du conservatoire DSC_0374 elle ADORE!

 

IMG-20180612-WA0000  on m’a fait une affiche!! et oui, je vends un petit peu…

 

DSC_0170

 

Le centre équestre où les filles montent une fois par semaine… Il y a pire comme environnement

 

DSC_0487 DSC_0484

 

La sushi party hier soir avec les copains: Andy , Elerinna et Clément!!

 

Bon voilà un peu l’ambiance… et surtout moins de texte que les derniers articles!

Cows story

Vache qui rie…

Je ne m’ennuie pas, je continue de courir après des animaux. La dernière expédition s’est faite avec le voisin: nos troupeaux de vaches se sont mélangés, c’était une belle pagaille! Comme il en avait des nouvelles et que moi je ne connais pas les « miennes », il a fallut descendre tout le monde à son yard (sorte de corridors en bois comme dans les westerns américains) pour faire le tri. J’ai pas pu vraiment aider… j’ai juste admiré leur management des vaches et l’ingéniosité des trappes et des barièrres en bois! C’est super bien organisé! Puis après nous avons remonté mes vaches dans le pré du bas au départ du chemin, et il m’a dit qu’elles allaient bien remonter toutes seules là haut , en haut de la montagne et revenir tranquillement dans leur pré! J’ai eu un léger doute, mais face à ce farmer si sûr de lui et si habitué aux vaches j’ai « décidé » de faire confiance… de toute façon je ne pouvais pas faire grand chose d’autre.

J’ai donc laissé mes 9 vaches et mon taureau dans le pré du bas, au sort de leur bon vouloir de remonter sagement dans le paddock tout là haut…

Le lendemain je suis quand même allée vérifier, juste comme ca, par curiosité.

Je suis tout d’abord tombé sur le taureau qui était bien sagement resté en bas! Et tout seul! Forcément, la gate au dessus avait été fermée… Je passe les détails de l’histoire du taureau, mais toujours est il qu’il m’a carrément écouté et suivi!! mon petit taureau est entré dans le pré, me suivant presque sans difficultés! Là tout à coup je me suis sentie une vraie cowgirl, trop fière de faire passer une barrière à un taureau (même si il est tout petit…) .

Après je suis montée voir les filles. J’en ai trouvé 7 dont 3 de l’autre côté de la barrière…

J’ai rapidement fait un point de situation: j’avais 4 vaches du bon côté, 3 de l’autre, 2 disparues, un taureau en bas, j’étais toute seule avec le 4X4 et je devais encore les monter d’environ 3 km et passer 2 gates. La bilan fût rapide et sans appel: j’avais besoin d’aide!

Je suis retournée voir mon voisin qui m’a demandé brièvement, tout affairé qu’il était sur sa moto, si tout allait bien? Vu comme il était occupé, j’ai simplement dit que les vaches n’étaient pas vraiment remontées sans que cela semble l’interpeller. Sa femme arrivée derrière a rapidement compris que je devais être embêtée car elle avait bien sentie hier que la confiance de son mari pouvait être un peu exagérée… Elle m’a très gentiement aidé à récupérer tout ce petit monde, et finalement tout s’est bien passé! Le taureau avait rejoint les filles, les 2 disparues étaient en fait dans les bartas, et en remontant la clôture, tout le monde a suivi de part et d’autre et à la première gate elles sont toutes arrivées sur le chemin.

J’avais peur de conduire le 4X4 car la route est vraiment en devers et avec des rochers, mais ca a été… j’ai un peu regretté de n’avoir jamais voulu passer le COD2, ca m’aurait aidé je pense! Mais bon, j’ai rien cassé et nous sommes entières!

Voilà ma dernière aventure. Enfin la toute dernière était hier soir, mais c’est surtout Nell et Tee Mania le petit voisin qui ont couru après une chèvre pour la faire rentrer!

Petites confidences

Petites confidences

Il m’a fallut ces quelques mois de recul pour réaliser cela…

La plupart de ceux qui liront ce blog connaissent Christophe mon mari. Chacun sait qu’il sait tout faire. D’ailleurs il fait tout: travaille “pour de vrai” et gagne un salaire, il construit , transforme, répare la maison, il s’occupe des chevaux, des chats, des terrains, il achète les voitures, les revend, les répare, les entretien, il fait le bois de chauffage, il connait à peu près très bien des tas de choses dans divers domaines, sait réagir dans les moments de crise… bref, un pilier! Pas seulement par la taille…

Depuis quelques années que nous sommes ensemble je me suis rapidement laisser couler dans le “laisser faire” pour beaucoup de choses pratiques du quotidien. Il y a quelques espaces que j’ai tout de même investie, certain par bon sens naturel comme l’allaitement (pendant quelques années tout de même…), ou la cuisine. Et le jardin aussi…Mais j’ai carrément et très volontier abdiqué face à d’autres , notemment les voitures!

Bref, si bien qu’en arrivant en NZ, tout à coup cette impromptue réalité éclata à ma conscience: vais je arriver à me débrouiller sans lui?

Pourquoi la question arriva soudainement là, a cet instant , où 20000km et 30h de vol nous séparait désormais? L’avais je refoulé dans mon inconscience pour éviter la confrontation qui aurait pu me faire douter au point de ne pas partir?

Mais ne croyez pas que la question fut superflue ou simple jeu psycho-intellectuel!

D’ailleurs l’épreuve arriva rapidement…

Tout d’abord le choix de la voiture:

Dès le lendemain de notre arrivée, je suis allée acheter une voiture. J’avais, enfin Christophe avait préselectionné le modèle qui nous irait bien ainsi que la fourchette de prix. Si bien qu’une fois sur le parking, face à pluiseurs centaines de véhicules relativement rangés, de me sentais moins perdue: j’en avais potentiellement que 4 à inspecter. Il m’avait bien fait une liste de choses à regarder, de questions à poser, de choses à remarquer en l’essayant, mais j’avoue que seule mon inspiration à joué dans le choix du véhicule, rien de rationnel! Tout de même, elle n’avait que 170 000 km! Et en moins d’une heure j’avais acheté une voiture, sans rien savoir d’elle, ni d’où elle venait ni de comment elle avait été entretenue… mais nous avions eu une voiture!

Quelques jours plus tard, alors que je montais dedans, mon regard c’est par hasard posé sur une des roues arrières, et j’ai donc pu constater que mon pneu était presque plat. J’avais bien vu en achetant la voiture qu’il y avait un pneu pas très gonflé, mais ma foi, le gars avait remis de l’air dedans et ca roulait. Donc j’ai pas du tout fait attention et j’ai du rouler avec un pneu de moins en moins gonflé pendant un certain temps et je n’avais rien remarqué. Du coup, mon attention aux pneumatiques s’est éveillée!

Puis par 2 fois, j’ai manqué de tomber en panne d’essence car là non plus je ne regarde pas souvent le voyant..

Heureusement, Christophe est venu en Février, juste à temps pour constater qu’il y avait un problème de thermostat. Du coup je suis allée chez le garagiste un peu moins bête… Mais ca n’a pas durer longtemps, car quelques semaines plus tard je devais faire le contrôle technique et là, le garagiste me montre que je n’avais plus d’huile! J’avais un peu honte quand même… il est vrai que je n’avais fait aucun niveau,cela ne m’avait même pas traversé l’esprit. J’ai pris note de ses conseils, si bien que j’ai fais les niveaux le week end dernier et je n’avais plus d’huile encore une fois et plus de liquide de direction assistée.

Avant même d’être contrariée par ces deux constats, une furtive fierté m’a traversé de voir mes progrès dans le domaine automobile!! En fait non, pour être honnête , c’est uniquement l’intuition qui m’a poussé à faire cette vérification, l’intuition autmobile! Et j’en étais d’autant plus fière!!

Je vous épargne la remise à niveau du liquide de direction assistée… j’en ai trop mis , ainsi que trop d’huile… et c’est galère d’en enlever!!

Bref, bonant malant je m’en sort! Nous ne sommes pas en détresse, la voiture roule encore, les animaux s’échappent mais j’arrive à les récupérer, j’ai même construit un abris pour les chevrettes…

Christophe arrive dans un mois… il me faut tenir jusque là au moins!

Brooklyn Farm

Ca y est c’est parti, nous sommes à la ferme depuis un mois tout juste!

J’ai pas pu écrire…. je suis bien busy!!

Je vais tenter un raccourci parce qu’il y a tant à dire…

Pour le décors:

nous habitons en haut d’une vallée « Brooklyn » (comme le quartier de New York mais pas le même paysage). A droite de la Brooklyn Road c’est le parc national Kahurangi, à gauche c’est « chez nous ».

Sur la propriété il y a 3 maisons: la grande où nous sommes, la « vieille » où habite Charlie et Penelope et leurs deux enfants, et un appartement où habite Luc et Athena. On s’entend tous très bien! C’est super.

Mon job à moi c’est de garder la ferme. Donc la ferme c’est 9 vaches et un taureau (tout petit qui s’appelle Jasper), 5 veaux, 2 chevaux, 6 moutons, 4 chèvres dont trois en lactation, 3 chevrettes, et quelques dizaines de poules, et Felix le chien! Ca se sont les animaux de compagnie. Parce que les propriétaires vivent surtout de la production de pommes, de poires et de noix. Ils sont partis juste après les récoltes, donc de ce côté je n’ai pas grand chose à faire.

La première semaine à bien commencée: les clôtures électriques étaient en pannes!! J’ai donc pu découvrir à loisir le bush environnant à la quête de moutons et de veaux, j’ai aussi rencontré quelques voisins appelés à l’aide, j’ai pu faire le tour des toutes les clôtures mais sans pouvoir évaluer le nombre de km… quelques uns… j’ai apprécié les bonnes clôtures du voisin qui possède des boucs car les chèvres ont eu la bonne idée d’être en chaleur à ce moment là!! Bref, premiers 10 jours dans le jus! Puis peu à peu la routine s’est installée: traite, poules, filles, autres animaux, récoltes (avocats, fijoas, oranges, citrons, poires… incroyable!!), cuisiner avec tout ca…. et surtout fabrication de fromage!!

On se fait quelques sous en vendant un peu de production de noix, avocats, pommes, œufs… Je fournie l’école un peu, Riverside community, des copains … Au départ je voulais faire le marché du dimanche mais c’est de trop!! Impossible.

La ferme est située dans un endroit magnifique, la vue est superbe!!

Il commence à faire froid maintenant. La neige est arrivée sur les sommets alentours. Lorsqu’il fait beau et froid c’est magnifique. Tous les matins je vois le lever du jour après la traite. Et le coucher aussi car maintenant les journée sont courtes. A 5h30 il fait nuit…et c’est pas encore le solstice!

Nell a été enrôlée dans l’équipe de Netball de l’école, enfin de sa classe…

Pour la culture sociétale de la NZ il est bien de savoir cela: en NZ, le week end c’est sport! Ce qui veut dire que le samedi (et le dimanche parfois) on se lève tôt pour les entraînements ou les compétitions qui commencent à 9h! Je me retrouve donc à me geler sur le bord du terrain avec les autres mamans, mais concentrées tout de même sur les efforts et les progrès de nos progénitures, inquiètes des points que marquent l’autre équipe et leur effet sur le moral de nos troupes! En fait, tout le monde est toujours content, surtout quand ca se termine… et le hot dog marque la fin de l’entraînement … récompense magistrale pour une enfant de végétarienne! A 10h30, on est prêt pour la suite de la journée, où en général on rentre tranquillement à la maison en se disant qu’on aurait aussi pu rester au chaud!

Mais malgré tout, quel plaisir de voir jouer Nell avec son petit t-shirt Brooklyn school , qui à mon grand étonnement à compris les règles! et perçoit bien là où il faut qu’elle se positionne et anticipe! Le Netball, en gros, c’est le basket sans la plaque de bois derrière le panier, sans dribbles, que des passes à la main et ca va vite… C’est assez chouette! Moi je connaissais pas… un sport anglais sûrement, comme le criquet!

Chaque jour est une sorte d’aventure… où les surprises s’invitent volontiers: taureau parti puis revenu comme par enchantement, tant mieux… les chevrettes se remettent à téter leur mère donc devoir les reséparer, une chèvre malade…

Et puis je développe un vocabulaire anglophone très particulier: clôtures électriques, ampères, commutateur, terre, kilovolts, vermifuges, chèvres en chaleur, testeur de clôtures, foin, vers, pourriture de sabots, litière, pâturer, diarrhée, échantillon de déjections… plus tout le vocabulaire du fromage: le champignon qui fleuri, fongique, texture crayeuse, petit lait, caillé, égoutter,mûrir, tamiser, façonner, pétrir, saumure.… Autant dire que je pourrais difficilement envisager une carrière anglophone dans autre chose que l’agriculture!!

En écrivant ce texte je reviens sur tout ça et ca me fait sourire… le sourire qui dissout les moments plus difficiles où Christophe nous manque, la famille, les copains, la maison… et la nourriture! Les filles sont parfois tristes. Mais je suis certaine qu’au sortir de cette année, ce sourire précisément remplira l’espace et les moments plus difficiles se rétréciront comme peau de chagrin!

Ce Matin à 8h une voiture est arrivée devant la maison.. j’étais étonnée…

Je suis allée voir et deux jeunes gens sont sortis de la voiture tout sourire… En fait leurs chevaux s’étaient échappés et ils étaient dans notre pré! J’étais trop contente, pour ne pas dire carrément fière de pouvoir leur proposer un coup de main( dont il n’avait pas besoin!). Pour une fois que ce n’était pas un des mes animaux qui s’était carapaté!!

Bon là je mets le texte et je mettrai les photos une autre fois…. quand j’aurai retrouvé comment les mettre dans l’ordinateur!!

12345
 

Chariotte |
Samuelkillian |
Colombie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivarais4a1
| Pat'ins'trophy2018
| Vadrouille Provençale